Le 27 novembre, le président de la République a tracé les contours du cap énergétique au Conseil National de la Transition Ecologique, mais le cap fiscal reste flou.

Emmanuel Macron a annoncé 2 mesures que la CPME salue : le lancement d’une grande concertation dans les territoires et la mise en place d’un mécanisme pour indexer les taxes sur les prix du pétrole. Mais de nombreuses questions restent sans réponse. La CPME demande à ce que le cap fiscal soit tracé car les chefs d’entreprise restent sans visibilité ni lisibilité. Ecouter la réaction de François Asselin.